Du bois, pour bâtir la maison du futur !

Pour beaucoup de personnes, le bois sert à construire des chalets de vacances. Et c’est tout. Cette image réductrice est pourtant complètement fausse. La construction en bois a de l’avenir, il est grand temps de la présenter sous son meilleur jour !

Afin d’y voir plus clair, BBC Menuiseries vous propose de balayer les différents modes de construction ainsi que leurs avantages et inconvénients.

1. La maison à ossature bois (MOB)

C’est le mode constructif le plus répandu de tous. Une trame régulière en bois est montée ; constituée de pièces horizontales et verticales, il s’agit de la colonne vertébrale de la future maison à ossature bois. C’est elle qui va soutenir tout le reste. À l’intérieur de ce squelette naturel, l’isolation sera ajoutée, ainsi que diverses menuiseries pour terminer le travail. BBC Menuiseries intervient d’ailleurs à ce moment‐là du processus, en équipant votre maison à ossature bois de fenêtres ou baies coulissantes adaptées à ce type de mode constructif.

À l’extérieur, des panneaux de contreventement sont cloués, ainsi qu’un revêtement qui peut être réalisé en pierre, brique, ou bardage bois.

maison-contemporaine-en-bois

Les avantages de la maison à ossature bois

L’atout principal de la maison à ossature bois, c’est qu’elle peut être préfabriquée dans un atelier, un grand entrepôt loin du chantier de construction. Avec sa structure légère, la trame en bois se déplace facilement sans frais de transport onéreux.

Et ce n’est pas le seul coût qui diminue…En effet, la structure en bois engendre des fondations moins chères que dans le cas d’une construction maçonnée.

Enfin, l’ossature bois, si elle a été bien pensée depuis le début, permet l’ajout d’extensions. Il s’agit donc d’une construction modulable, plutôt souple et facile à agrémenter.

Les inconvénients de la maison à ossature bois (MOB)

Comparée avec une maison faite de bois massif, la MOB présente une inertie thermique plus faible. Il faut prêter une attention toute particulière aux ponts thermiques afin d’être en mesure d’atteindre des performances « air, eau, vent » en accord avec celles demandées par la norme bâtiment basse consommation (BBC).

2 – Le panneau massif contre collé

Technique issue des pays nordiques récemment arrivée en France, elle consiste à concevoir des murs porteurs en panneaux massifs préfabriqués, conçus à partir de planches d’épicéa collées en couches croisées. C’est l’utilisation prévue et les contraintes liées aux panneaux qui déterminent le nombre de couches à réaliser, toujours par chiffres impairs.page1image22352page1image22512page1image22672

Les avantages du panneau massif contre collé

page2image1304

De par son caractère massif, le panneau contre collé possède une massivité lui conférant une bonne stabilité au regard du feu. De plus, la qualité de l’assemblage apporte à l’ensemble une capacité parasismique excellente.

Autre point important : les panneaux massifs contre collés peuvent aussi bien être dédiés à la construction de planchers qu’à celle de murs.

Avec ce mode constructif, l’étanchéité à l’air est très performante ; en effet, les panneaux monoblocs sont joints par des systèmes de fixation de telle sorte que tout l’ensemble soit bien imperméable à l’air et ce, avant même que la pose des éléments isolants extérieurs soit effectuée.

Grâce à ses qualités, ce mode de construction rend la norme BBC facilement atteignable, les performances énergétiques demandées par celle‐ci étant largement réalisables.

Enfin, ce matériau s’inscrit à 100% dans une démarche écologique et présente un bilan carbone excellent.

Les inconvénients du panneau massif contre collé

La préfabrication de ce type de panneaux se fait en usine. À cause de leur caractère plutôt imposant, les moyens de manutention sont compliqués et onéreux. Cependant, grâce aux qualités d’inertie et d’étanchéité générées par les panneaux massifs, tout est compensé par la suite et le budget lié s’équilibre.

3 – Le bois massif (madrier ou rondin)

Fréquemment rencontré dans les pays nordiques, ce mode constructif consiste à empiler des rondins de bois les uns sur les autres, en le faisant s’emboîter grâce à un profil et un contre‐ profil.

Ce type de construction nécessite une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

Les avantages du bois massif

Ce genre de bois possède une inertie importante du fait de son épaisseur. Cela permet une isolation thermique excellente ainsi qu’une bonne hygrométrie puisque le bois se place en régulateur d’humidité.

Les inconvénients du bois massif

Au fil des ans, le tassement vertical s’annonce inévitable. Il influe sur l’étanchéité de la maison mais aussi sur les ponts thermiques.

À la lecture de ces éléments, quelle sera le mode constructif de votre maison en bois ?

Vous aimerez aussi certainement

Les avantages fiscaux pour une maison RT2012
Vous reprendrez bien une petite extension en bois ?
Les 10 avantages de votre maison à ossature bois avec BBC Menuiseries
Maison basse consommation : comment faire baisser encore le bilan énergétique ?