S’y retrouver parmi les différents coefficients d’isolation

Les fenêtres et menuiseries en général sont accompagnées de nombreux coefficients d’isolation qui permettent de comparer leurs performances. Mais que signifient ces coefficients et comment sont-ils calculés ?

Une fenêtre est assemblée à partir de trois éléments : le cadre, le vitrage, et l’intercalaire entre le cadre et le vitrage.

  • Le coefficient thermique du vitrage correspond à l’Ug (g pour glass)
  • Le coefficient thermique du cadre équivaut à l’Uf (f pour frame)
  • Le coefficient thermique de l’intercalaire situé à l’intérieur d’un double ou d’un triple vitrage est noté Psi.

Ces coefficients pris individuellement ne sont pas forcément intéressants, il vaut mieux considérer la fenêtre dans sa globalité et c’est ce que permet le coefficient Uw (w pour window). Ce coefficient est obtenu par la somme des trois coefficients précédents divisée par la surface du vitrage.

Plus ce coefficient est faible, plus la fenêtre est performante.

Coefficients isolation thermique des fenêtres

Pour bénéficier d’un crédit d’impôt, la valeur de référence retenue par l’administration fiscale concernant les fenêtres et portes-fenêtres en aluminium est : Uw = 1,6  W/m².K, selon la norme Acotherm.

Toutes les menuiseries aluminium bbc-menuiseries.com sont fabriquées à partir de profils à rupture de pont thermique, permettant d’atteindre ce coefficient selon le vitrage choisi. En fonction de la gamme, vous pourriez même être en-dessous de cette norme de référence.

Vous aimerez aussi certainement

Réduire sa facture énergétique par quatre
Des logements plus lumineux
L’aluminium pour des menuiseries de qualité !
La porte d’entrée aluminium (gamme reflet)